Aquaplaning

*Definition : perte d’adhérence d’un véhicule pouvant entraîner une sortie de route.

Aquaman, de James Wan.

Ça a commencé au premier plan, comme une intuition.
Cette ouverture sur un volet qui claque a immédiatement éveillé l’attention du vigile dans sa tour de contrôle.
– Pourquoi le film s’ouvre sur un gros plan d’un volet qui claque?
Le vigile s’est affûté au fil des séances. Il sait qu’un premier plan, c’est important.

Je le fais taire. On ne peut pas juger un film sur son ouverture.
– Un peu quand même…
Il y a de fortes chances que ce soit une grosse merde, mais il est important de ne pas l’exprimer trop en avance. Faisons comme si le renouveau était possible sans changer la méthode.

Nicole Kidman entre scène.
– Qui a botoxé Nicole Kidman?
Je patiente. L’intuition grossit.

La voix de Jason Momoa surgit dans les enceintes pour nous raconter ce qu’on voit.
Le vigile se rapproche de la sirène d’alarme.
Les nerfs se tendent.
Il faut patienter.

Bébé Aquaman apparaît. La séquence est trop mielleuse. Le vigile est nerveux.
– Je le sens pas, chef.
C’est encore trop tôt, il faut patienter.

Bébé a grandi. Maman lui raconte Atlantide avec une fourchette, pendant que Papa lit le journal à côté du chien.
– Les méchants vont arriver.
Le chien aboie. La cloison explose. Les méchants arrivent.
L’intuition s’est muée en inquiétude. Une main sur le déclencheur de l’alarme, le vigile est en état d’alerte.
– C’est la merde, chef.
C’est la merde. Mais on ne peut laisser le moindre doute.
Il faut patienter.

Les méchants sont là. Ce sont les Stormtroopers d’Atlantide.
– Des aquatroopers?
Solidement protégés derrière leurs armures en plastique, ils menacent la famille avec des fusils à eau luminescents.
– C’est bon, chef? Je peux lancer l’alerte générale?
Pas encore.

Les playmobils veulent Nicole, mais Nicole est fâchée. Il faut pas fâcher Nicole.
– Prépare-toi Maurice [Maurice, c’est le vigile], s’ils charcutent la bagarre, tu balances tout.

Et ce fût un miracle.
Nicole opère un magnifique coup de pied retourné, permettant à un aquatrooper d’évaluer la solidité de la fenêtre, et entraîne la caméra dans son élan. Les deux entament alors une valse du tonnerre, réalisant un plan séquence explosif et parfaitement lisible!
– Celle-là, je l’ai pas vu venir.

Ainsi se termine l’introduction, résumant à elle seule le film tout entier : c’est long et superficiel, mais mis en scène par un type qui connaît son métier.